dimanche 15 avril 2012

Enchanter ses clients: une utopie?

Ce que je trouve intéressant dans le mouvement agile est le fait de sortir de la vision étroite et traditionnelle de l'économie, qui vise à "faire de l'argent", pour aller dans une direction plus humanisante: donner du sens au travail de l'humain. Je vous présente aujourd'hui le "Management radical" de Stephen Denning avec un leitmotiv inspirant: "enchanter le client".


Lire la suite

5 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec cette évolution nécessaire du rôle de manager !!!
    Pas mal de travail en perspective, mais l'usage des réseaux sociaux peut aider à la manoeuvre en "contraignant" les managers à s'adapter à cette plus grande liberté d'expression accordée aux collaborateurs, aux clients....
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Il faut converger en permanence dans nos actions, nos décisions , nos situations vers le client.
    Nous sommes client de quelqu'un par conséquent l'enchantement sera réciproque.Notre management doit être tourner vers une relation collaboratrice avec nos clients et nos intervenants afin de converger vers cet enchantement .
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Excellente vision du futur management, le rôle deviendra d'autant plus passionnant alors qu'il est souvent boudé aujourd'hui.
    on ne peut plus faire l'impasse du sens, une véritable révolution est en marche vers cette quête de sens dans les Entreprises.
    il sera nécessaire d'instaurer des nouvelles mentalités, et changement de paradigmes et d'états d'esprit.Cela contribuera à apporter un peu plus de conscience et moins d'automatismes.
    a bientôt

    RépondreSupprimer
  4. Pour pratiquer les méthodes Agiles (SCRUM et XP) au sein de mes équipes, je peux vous dire qu'avant l'enchantement du client il y a déjà l'enthousiasme de l'équipe : la fierté de réaliser un produit performant le plus beau possible et dans des temps records !
    Je n'ai pas lu toutes vos références bibliographiques mais j'ai sur mon bureau le livre de Vineet Nayar que j'ai dévoré ;) Et je pense que la dimension "bien être" des collaborateurs est un passage obligé pour l'"enchantement" du client.
    Et le rôle du Manager est à rapprocher des valeur du Scrum Master à savoir avant tout un facilitateur !
    Merci pour ce billet très intéressant !

    RépondreSupprimer
  5. Merci de vos contributions et témoignages, signes que ce n'est pas une utopie, mais bien une bonne pratique en cours de développement. Continuons!

    RépondreSupprimer

Vos commentaires, propositions, contestations, incitations sont les bienvenus!